Le moulin de Bionne

moulin de bionne.jpg

Machinerie Moulin de Bionne 

representation moulin de bionne.JPG

Source: Autour du patrimoine Rochois.

 

C’est au remarquable travail de l’Association des Amis du Temple de Vaulx que l’on doit la plus ancienne mention d’un moulin dans la combe de Bionne. Dans leur traduction du cartulaire de la Commanderie de Vaulx, daté de la fin du XIIe S. environ,  la charte N°6 débute ainsi :

« Gauthier de St Bonnet après avoir donné beaucoup de biens à la maison du Temple a donné une chute d’eau, en dessous du moulin de Sénioret, dans la combe de Bionne. Thierry de Septème avait la moitié de cette chute d’eau … »


On retrouve l’emplacement d’un moulin sur la carte des Cassini (XVIIIe S.)

Transformé au cours des âges, à l’endroit où se trouvait ce moulin on ne devine plus que le plat du fond de la réserve d’eau qui l’alimentait.  La mémoire de cette bâtisse subsiste cependant d’une façon très originale. C’est une peinture ayant pour support un soc de charrue fiché en haut du mur en pisé d’une grange de ferme Lasalle, bien visible depuis le chemin. Posée en 1986, réalisée à partir de ses souvenirs, cette oeuvre de Madame Magnard montre les divers bâtiments du lieu, la roue à aubes et même la charrette avec les sacs de blé ou de farine. Elle s’orne de la mention « En Bionne était le moulin de grand-père ». 

A sa destruction, les plus volumineuses pièces métalliques du mécanisme ont été sauvegardées par la municipalité en attendant, peut-être un jour, de rappeler également la mémoire de ce moulin – équipement dont on ne dira jamais assez quel rôle absolument primordial il joua dans la vie de nos ancêtres.

 

 

Seule représentation  du Moulin de Bionne connue, oeuvre d'une rochoise